Les Américains ont constaté depuis un certain temps la hausse du nombre de trottinettes électriques en libre-service dans leurs rues. Cette tendance de mode de déplacement, parfois critiquée avec le terme péjoratif « scootergeddon » suscite beaucoup de réactions. Qu’en pensent les principaux intéressés ?

70% des Américains favorables

Une étude publiée par Populus montre que les trottinettes électriques ont séduit autant d’utilisateurs en 12 mois que les services d’auto-partage en 12 ans. Des chiffres donc en faveur des e-trottinettes, confirmés par une autre donnée : 70% des Américains sondés dans 11 grandes villes sont favorables à ces deux-roues. Les sondés voient en ce moyen de transport une solution plus pratique que la voiture pour se déplacer ou comme un complément aux transports publics.

San Francisco boude les trottinettes électriques

Toutefois, l’étude a montré une réticence de la part de la ville de San Francisco : 52% des interrogés seulement trouvent utile ces moyens de transport électriques à deux roues. La ville pointe du doigt les trottinettes qui bloquent la voie publique, mais aussi les utilisateurs qui conduisent ce type d’engin sur le trottoir. De plus, les utilisateurs doivent porter un casque, ce qui est rarement le cas dans la ville de San Francisco : le risque qu’une trottinette électrique entre en collision avec une voiture pose un problème de sécurité pour les habitants de la ville.